Règles et principes déontologiques

Déontologie

Mon statut de Coach professionnel m’impose un certain nombre d’engagements et de principes déontologiques que je pose lors de chaque accompagnement individuel et/collectif.

Ils m’engagent vis des personnes accompagnées, de leurs institutions, de ma profession et de moi-même.

Mes engagements vis-à-vis de ma profession :

  • J’exerce mon métier de Coach à partir de mes compétences et ma qualification tout en ayant conscience de mes limites.
  • Je bénéficie d’une supervision personnelle et suis engagé dans un travail thérapeutique.
  • Je mets à jour mes connaissances régulièrement par le biais de la formation, les lectures et le partage avec mes pairs.
  • J’ai une obligation de moyens. Je refuse la prise en charge d’un accompagnement si je ne m’estime pas compétent pour le réaliser ou si des éléments propres à l’organisation ou à la personne elle-même n’apportent pas toutes les conditions nécessaires.
  • Je m’astreins au secret professionnel et à la confidentialité.

Mes engagements vis-à-vis de la personne (de l’équipe) accompagnée :

  • J’accompagne la personne avec empathie et respect. Je reconnais son droit à la différence et l’intègre dans ma pratique.
  • Je suis attentif aux conditions du coaching (lieu, espace et temps).
  • Toutes les prises de décisions de la personne accompagnée sont de sa responsabilité.
  • Je travaille à partir de la demande de la personne accompagnée.
  • Mon intervention s’ajuste en respectant les étapes de développement de la personne accompagnée.
  • Je suis Ok avec le fait que les valeurs, le cadre de référence de l’autre et son histoire sont différents des miens.
  • Je fais preuve d’humilité et fais le deuil de la toute puissance.
  • Je suis au service de la personne, à ses cotés.
  • Je me mets en position basse en conscience. Je n’exerce pas de pouvoir sur la personne.
  • Le champion (ne) c’est l’autre.

Mes engagements vis-à-vis de l’organisation

  • Je suis indépendant vis-à-vis de toutes organisations (entreprises, collectivités, tierce personne).
  • Je garde une position extérieure à l’organisation et ne m’y ingère pas.
  • Je suis attentif et respecte le métier, les usages, la culture, le contexte et les contraintes de l’organisation pour laquelle je travaille.
  • Je rends compte de mon intervention au donneur d’ordre dans les limites définies avec la personne ou l’équipe accompagnée.