Thérapie en groupe

Quand une personne commence une thérapie, elle identifie les conditionnements qu’elle aura à déconstruire. Ils peuvent être conscients ou inconscients.

Au sein d’un groupe, ses blessures resurgissent et ce sera alors l’occasion de les transformer.

La dynamique et l’énergie du groupe vont être une aide précieuse pour le thérapeute et pour chacun des participants. Les conditionnements nocifs seront mis en lumière. Ils peuvent être des croyances, des comportements inadéquats ou des émotions déplacées par rapport à leur origine. Une colère non reconnue par l’entourage peut devenir de la tristesse récurrente.

Il s’agit également de changer en nous les membres de notre famille. Un père autoritaire et violent devient aimant et protecteur. Les membres du groupe vont ainsi représenter ces pères, frères, mères, sœurs, grand-mères etc… afin que le changement puisse avoir lieu. C’est cela quitter notre passé et grandir. C’est construire en nous cette famille dont nous avons besoin.

C’est une aventure transpersonnelle car la thérapie révèle que nous avons tout en nous.

Les règles de confidentialité et de bienveillance les uns envers les autres permettent à chacun de s’exposer, de montrer sa vulnérabilité. La confiance, l’authenticité, la fraternité (sororité), l’amour, le lien, le courage d’être soi vont ainsi remplacer la peur, la méfiance, la culpabilité, la rivalité, la compétition, la moquerie, la violence.

Les sujets traités en thérapie

  • La généalogie
  • Le deuil
  • Le travail émotionnel
  • Le couple, communication et sexualité
  • Travail avec notre enfant intérieur
  • Travail sur le féminin, masculin
  • La souffrance, peurs, angoisses
  • Les dépendances
  • La dépression, burn-out
  • Nos masques sociaux

Comment ?

Le travail thérapeutique porte essentiellement sur le lien, sa construction en nous et avec les autres. Si je répare mon père violent en moi, ce nouveau lien prendra la place de l’ancien lien toxique.

L’approche est « le présent nous guérit », créée par Monique Fradot. Elle permet d’identifier dans l’instant ce qui empêche la personne d’être présente. Elle lui apporte une solution ici et maintenant. Finalement nous irons guérir le passé ou autre seulement si cela nous empêche d’être dans la Présence.

L’amour

Pendant ce travail, nous apprenons et faisons l’expérience de l’amour pour nous sans conditions avec le thérapeute et le groupe. S’aimer, même (et surtout) avec nos ombres : c’est le premier stade ; ensuite nous apprenons en intégrant le non ou la limite, que l’amour sans la loi n’est pas de l’amour. C’est le deuxième stade de notre évolution. Aimer ce n’est pas laisser tout faire ! Et ensuite nous  appréhendons l’union du masculin et du féminin, à travers une relation de couple ou en nous. C’est le troisième stade, l’union. Celle-ci mêle l’esprit, le corps, les émotions.

Il y a donc 3 stades de développement :

  1. L’amour/accueil d’essence féminine
  2. L’amour/loi d’essence masculine
  3. L’ amour/union