Le Présent nous guérit

Comment se déroule une séance ?

La personne parle de sa difficulté, de son questionnement.

Le thérapeute accompagne en faisant attention aux mots dits et surtout aux signes, non-verbaux qui vont communiquer des choses importantes :

  • Un rythme rapide de parole va être ralenti
  • La position du corps va être pointée, par exemple un recul ou des bras qui se croisent…
  • Un rire du pendu va être conscientisé (c’est un rire moqueur sur nous-mêmes, hérité de notre éducation)
  • Un regard perdu au plafond
  • Une fébrilité des mains
  • Un masque de sourire

Quelque chose d’invisible cherche à se dire

Les signes que captent le thérapeute servent à orienter le travail. La présence du thérapeute va l’y aider. Il s’agit d’identifier les obstacles (croyances, émotions, deuil, stades de développement bloqués…), de leur trouver une issue, afin que la personne ressente la solution en elle. Pour qu’elle regarde cette situation avec un autre point de vue à l’intérieur d’elle-même. Souvent à partir d’une demande le travail s’oriente différemment, et le résultat n’a rien à voir avec la demande de départ. Et cependant ce travail du « présent nous guérit » met en contact la personne avec le champs de la conscience, et ce qui était à guérir dans ce présent.

La conscience éclaire les endroits bloqués. Et ceci afin d’être présent. Une blessure du passé ne sera revisitée que si elle empêche la présence. Ce qui est visé est la présence à ce qui est et non la guérison du passé. Car nous n’en avons jamais fini. Le passé est un obstacle.

Que ressent-on durant une séance ?

Au départ nous nous sentons bloqués, victimes, malheureux. Au fur et à mesure de la progression, nous nous sentons en contact avec un champs de conscience, nous sentons une expansion. A l’intérieur cela se dilate, une émotion se libère, une prise de conscience arrive, un blocage est vu à l’intérieur, nous sommes un avec nous-mêmes ! Nous nous sentons libérés d’un poids et de plus en plus autonomes à identifier notre chemin de guérison.

Nos problèmes sont là car nous empruntons toujours les mêmes sentiers qui ne trouvent aucune issue positive : la culpabilité, déni, croyances limitantes etc… Ce sont nos conditionnements. La séance du « présent nous guérit » nous permet d’emprunter une nouvelle voie dans notre psyché, de mettre de la conscience et de se donner à soi-même ce dont nous avons besoin.

Un exemple de travail

Une personne amène une difficulté relationnelle avec son conjoint. Elle est invitée à parler à son conjoint et ensuite elle va prendre la place de son conjoint, en changeant de coussin. Et là déjà quelque chose d’important se passe, elle va vivre de l’intérieur ce que l’autre personne ressent. Cela est possible parce que l’autre est en nous, l’autre est nous. Et alors cette nouvelle vision va permettre de transformer à l’intérieur ce conjoint pour qu’il soit comme nous avons besoin qu’il soit, par exemple « aimant ». Ce travail s’inscrit de manière énergétique en nous, dans nos cellules, à tel point que notre vibration relationnelle avec notre conjoint extérieur change au fil des séances. Et forcément la relation change. Nous rencontrons notre responsabilité de changer en nous ce que nous voudrions que les autres fassent ! Cela dépend de nous ! La personne dépasse alors sa dépendance relationnelle.

Une femme peut ainsi travailler son couple sans que son mari ne vienne en thérapie, puisque le couple est à l’intérieur.